Révélations, 340 artistes engagés dans la création

Artisans d’art, galeristes, designers, plasticiens, écoles… Ils sont 340 exposants, d’horizons multiples et de pays différents à confronter leur imaginaire pour Révélations, le salon des métiers d’art et de la création qui se tient au Grand Palais du 10 au 13 septembre.

Révélations, à l’image d’un rêve d’universalité, invite et rassemble les métiers d’art et de la création au coeur du Grand Palais pour quatre jours d’exposition. Entre les stands, une ligne conductrice : celle d’un banquet, des oeuvres agencées sur onze archipels, chacun dédié à une région du monde.

Une invitation au voyage et aux rencontres

Des sièges en bambou signés Campana Brothers ou Konstantin Gric jouxtent une sculpture mystique composée de tissus et d’objets de récupération noire et argent imaginée par la plasticienne Josette Rispal, une tête de déesse de Françoise Vergier, des sorcières emprisonnées et curieuses de Petra Verlé ou un sombre fétiche en bois du marseillais Louis Pons… Un univers magique et ténébreux que l’on retrouve également dans les allées des stands avec, par exemple, des étagères de magicien fabriquées par Gérard Cambon.

Un peu plus loin, une nouvelle version du temps, ludique et colorée est présentée par Utinam Besançon et ses horloges design PopUp multicolores en entrelacs de bois ou de métal.

Élevons nous avec une série de suspensions subtiles et aériennes : luminaires en perles et en verre de Fabienne Auzolel ou en verre soufflé, agrémenté de fleurs et de coquillages de Pascalle Riberolles. Le mobilier est quelquefois d’inspiration vintage 50 ou 70, revisité par l’atelier Ornicar, d’esprit campagne et bucolique comme les commodes de Moissonner, ou résolument contemporain avec les créations en bois colorées de Paul Hoffmann.

En point d’orgue, le stand Coréen Korean Craft and Design Foundation , invité d’honneur de la manifestation, mêle papier, laque, nacre, ou encore un spectaculaire siège en tronc d’arbre poli, une série de personnages miniatures très colorés, ou encore un drôle fauteuil arlequin.

Revelations

Des découvertes à ne pas louper ce week-end.

+ d’infos