George Nakashima, designer singulier

Une exposition à la galerie Alexandre Guillemain rassemble une quarantaine de pièces de George Nakashima. Encore méconnu en Europe, c’est une occasion unique de découvrir sièges, tables basses ou guéridons, marqués d’une signature très particulière.

Quatre ans de travail ont été nécessaires à Alexandre Guillemain pour rassembler le matériau de son exposition monographique, consacrée au designer George Nakashima (1905-1990). “Ces pièces sont rares, car il travaillait sur commande, produisant des pièces uniques », détaille Alexandre Guillemain, directeur de la galerie Artefact Design. “Je suis sensible à la fois à son mobilier et à son expérience de vie, qui sont intimement liés. C’est un autodidacte : architecte de formation, il est interné en 1944 dans l’Idaho, apprend l’ébénisterie et s’installe en Pennsylvanie pour commencer à réaliser du mobilier.” Considéré comme l’un des maîtres du mouvement Art&Craft américain, George Nakashima accordait une attention singulière aux imperfections du bois, dont il se servait pour élaborer ses meubles, “ce sont les assemblages, minimalistes, qui font que l’ensemble tient”. Dans les années 1940, l’ébéniste travaille pour Knoll, avant de réaliser des commandes pour Widdicomb-Muller.

L’exposition de la galerie Alexandre Guillemain rassemble une quarantaine de pièces de cet artiste encore méconnu en Europe. C’est donc une occasion assez unique de découvrir ses sièges (rocking-chair, chaise tripode, chauffeuse, banc) en cerisier ou noyer d’Amérique, ses tables basses ou guéridons, marqués de sa signature très particulière : une agrafe en forme de papillon, qui joint les pièces de bois de ses assemblages.

Galerie Alexandre Guillemain — Jusqu’au 27 octobre 2018

Galerie Alexandre Guillemain
35 rue Guénégaud, 75006 Paris.

En savoir plus :
Le catalogue de l’exposition est visible en ligne sur designartefact.com