René Gabriel aux éditions Norma

Créateur prolifique et inspiré, René Gabriel débute comme créateur et fabriquant de papiers peints avant de s’imposer en tant qu’artiste décorateur dans les Salons et les Expositions internationales de l’entre-deux-guerres.

Il conçoit dès les années 1930 des meubles prêts-à-poser, démontables avec des éléments combinables pour étagères, tables, bibliothèques, secrétaires, commodes et murs de rangement, utilisant des essences peu coûteuses. Sa signature : des modules en contreplaqué, des panneaux en peuplier et une ossature en hêtre. Le kit est né !

De même, il rationalise l’aménagement de petites surfaces, cellules, soupentes, studios, ou fait rentrer l’ensemble du mobilier d’une chambre dans une caisse. Ce fervent défenseur d’un mobilier pour tous s’est également illustré au moment de la Reconstruction en inventant de nombreux modèles pour les sinistrés et en établissant des liens étroits avec l’industrie. Cet engagement lui vaut une très large reconnaissance, couronnée par le prix René-Gabriel qui va récompenser les plus grands designers, tels Marcel Gascoin, Pierre Guariche et Michel Boyer.

La découverte de plusieurs milliers de ses dessins, conservés à l’École nationale supérieure des arts décoratifs où il enseignait, permet de bien saisir l’étendue de l’œuvre de ce créateur singulier qui s’intéressait à tous les objets du quotidien : mobilier, papier peint, tissu, vaisselle, tapis, mais aussi illustration, scénographie, publicité… Ces dessins incarnent la quête de René Gabriel : rendre la beauté accessible au plus grand nombre.

Pierre Gencey, spécialiste de la Reconstruction et des années 1950, a été en charge de la programmation de l’appartement-témoin Perret, au Havre. Il est l’auteur d’articles et de livres, dont Jacques Hitier et Marcel Gascoin.

RENÉ GABRIEL — Des arts décoratifs à la Reconstruction

Par Pierre Gencey. 352 pages, 600 illustrations. Éditions Norma avec l’ENSAD. Prix : 65 euros.
Parution 19 octobre 2018