Emmanuel Boos à la Maison du Danemark

Dans le cadre de l’exposition 100 ans de céramique danoise Emmanuel Boos va nous éclaircir sur les différences entre la céramique danoise et la céramique française.

Emmanuel Boos (St. Etienne – France, 1969) est l’un des plus importants céramistes français de sa génération. Praticien résolu, il a fait de l’émail céramique le centre de ses préoccupations artistiques. Il est aussi un chercheur et un auteur reconnu. Il a obtenu un doctorat en Arts et Design du Royal College of Art de Londres sur le thème de la poétique de l’émail.

Cette passion de l’émail l’a conduit à s’intéresser à la céramique danoise. C’est à Paris, chez Maria Lund, qu’il découvre les riches et exubérants Glasurstykker (pièces à émaux) de Bente Skjøttgard. Aux débuts de sa thèse de doctorat à Londres il se rendra même sur les traces de cette dernière et sur celles de Morten Løbner Espersen à la Designskolen de Kolding qui y a longtemps abrité une large bibliothèque d’émaux développée par ses élèves et par son professeur Lisbeth Voigt-Durand. Il a longuement consulté cette bibliothèque. Il y découvre une éthique de la pratique qui met le matériau au centre et bien sûr une certaine esthétique danoise qui le surprit et le toucha par sa dimension poétique : c’est la découverte du sculpteur fin de siècle Niels Hansen Jacobsen à Vejen mais aussi de nombreux autres céramistes danois exposés à CLAY, musée de la céramique danoise à Middelfart.

Jeudi 7 février 2019 à 19h — Maison du Danemark
entrée libre

Emmanuel Boos, « La bibliothèque est en feux », 2018. Céramique de Sèvres, couvertes et émaux de Sèvres (215 cubes, 6x6x6cm chacun). Photo Gérard Jonca/Sèvres-Cité de la Céramique
Emmanuel Boos, « La bibliothèque est en feux », 2018.
Photo Gérard Jonca/Sèvres-Cité de la Céramique