Utopia : Art & Design Italiens

En concomitance avec l’ouverture prochaine de la FIAC 2019, l’architecte Charles Zana et la galerie Tornabuoni Art inaugureront « Utopia », un projet unique qui créera des connections entre l’art italien d’après-guerre et le design.

Cette exposition, imaginée et scénographiée par l’architecte Charles Zana en collaboration avec Tornabuoni Art, se fonde sur l’idée d’un dialogue, comme les précédentes expositions mises en scène par l’architecte.

Le dialogue se révèle au fil des salles de l’exposition, dont le titre est inspiré par la lampe Utopia créée par l’architecte Nanda Vigo en 1970. Cette lampe iconique prend la forme d’un cadre ouvert sur le monde telle une lumière projetée sur l’essentiel.

« Avec Utopia, j’ai voulu montrer combien les différents mouvements d’avant-garde italiens ont bouleversé l’histoire de l’art et du design du 20ème siècle » explique Charles Zana. « Cette incroyable effervescence créative d’artistes et architectes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale a donné naissance à ce qui n’avait jamais eu lieu auparavant, et j’ai rêvé de cette utopie ».

L’exposition proposera une exploration originale des relations entre les plus grands artistes et architectes italiens des années 1950 aux années 1970, à travers une quarantaine d’œuvres d’art et de design ou mobilier. Peintures et sculptures dialogueront pour révéler les aspirations communes et l’esprit expérimental de cette génération visionnaire qui a cherché à réinventer l’Italie dans les décennies qui ont suivi la guerre.

Du 18 octobre au 21 décembre 2019, l’historique hôtel particulier de Tornabuoni Art sera transformé en une série de salons intimes qui créeront des « couples » d’œuvres d’art et de design. Ces mises en scène présenteront des scénarios imaginaires, posant des questions telles que « Que se passerait-il si Giorgio de Chirico et Ettore Sottsass parlaient un même langage métaphysique ? Que dire aussi des parentés secrètes entre Lucio Fontana et Carlo Mollino qui partagent une même quête d’absolu ? »

Pour la première fois, les liens entre de nombreux artistes et designers : Gino Sarfatti et Paolo Scheggi, Carlo Scarpa et Dadamaino, Enrico Castellani et Nanda Vigo, Michele de Lucchi et Alberto Burri, pour n’en citer que quelques-uns, seront révéllé. Une salle entière sera dédiée à l’artiste Mario Ceroli, dont l’art se situe à la frontière des deux disciplines.

Que ce soit une même vision du temps, une même préoccupation de la place de l’homme dans la nature, une même insouciance ou profondeur ou un même vocabulaire poétique qui relie le profane et le sacré, ces architectes et artistes italiens révèlent dans cette exposition leur extraordinaire capacité à bouleverser les frontières entre l’art et le design.

Exposition du 18 octobre au 21 décembre 2019. Paris.

Galerie Tornabuoni Art
Passage de Retz. 9 rue Charlot
75003 Paris