Escapade Arts & Crafts le 21 janvier 2021

Le 21 janvier 2021, la maison de vente “Rago” proposera à la dispersion un ensemble de pièces de design, de luminaires et d’arts décoratifs américains et européens.

Un catalogue qui rappelle cette transition ou le concept de progrès était fortement débattu, alors que la révolution industrielle poussait les ingénieurs à rechercher des formes d’organisation permettant des gains de productivité.
Une période ou l’industrialisation s’imposait comme toile de fond et allait profondément changer nos modes de vie.

C’est un temps ou la machine focalise toute l’attention et les expositions internationales connaissent un beau succès. On nommera bien sur William Morris, John Ruskin qui ont contribué, souvent en réaction et dans de nombreux écrits, a formaliser un courant stylistique tout en portant un regard critique sur les problématiques liées à l’industrialisation. L’idéologie initiale prônait le rapprochement des artistes et des artisans afin que, de cette collaboration naisse un “nouvel art populaire”. L’ornement pouvait apparaitre à la condition qu’il soit en relation directe avec la valeur culturelle de l’époque.

Un temps ou la classe industrielle montante avait besoin de se distinguer. En effet, les valeurs d’appartenance de cette nouvelle bourgeoisie n’étaient fondées, ni sur le droit naturel, ni sur la justification morale. Naturellement, elle trouvera dans l’apparition de ce nouveau style, tous les emblèmes et les signes d’une légitimation nécessaire. Ce nouveau style lui permettra de s’émanciper et de se dégager des copies et des décors issus du XVIIIème siècle.

Il existait toutefois une ambiguïté à ce mouvement qui venait probablement de la composition même de leur membre. Il était composé d’artistes issus de la bourgeoisie éclairée. Ce qui les conduisait à rechercher des formes et ornements très sophistiqués, et d’autre part, leurs aspirations démocratiques, au demeurant absolument sincères, n’étaient pas compatibles avec la situation socio-culturelle de l’époque.

Le début du 19ème annoncera la fin d’une période de transition qui a vu émerger les manifestes, l’Arts and Crafts (en Angleterre) et/ou l’Art Nouveau (France) pour celle des gains de productivité important dans l’industrie et la diffusion de masse.

On retrouve un peu de cette production dans un large et beau catalogue de pièces qui s’étend de la céramique à la ferronnerie avec une impressionnante présence de nombreux grands créateurs et fabricants tels que George Ohr, Tiffany Studios, Taxile Doat, Viktor Schreckengost, Lalique, Josef Hoffmann, Gustav Stickley, Waylande Gregory, etc.

En savoir plus :
https://www.ragoarts.com/auctions/2021/01/early-20th-century-design